h:D

Planet

  • Lundi, Juin 25, 2012 - 00:00
    Packages debian/ubuntu pour Rivendell 2.1.4

    Rivendell 2.1.4

    Les paquets de Rivendell 2.1.4 pour Debian and Ubuntu sont maintenant disponibles sur le dépôt Debian Tryphon pour :

    • Debian : squeeze/stable, wheezy/testing
    • Ubuntu : lucid/10.04(LTS), natty/11.04, oneiric/11.10 et precise/12.04(LTS)

    Les plateformes i386 et amd64 sont, comme toujours, supportées.

    Support de Oneiric & Precise

    Les problèmes avec la libraire Qt sous Oneiric et Precise sont maintenant corrigés.

    Les paquets de Rivendell sont donc maintenant disponibles pour Oneiric et la dernière LTS (Long Term Support) en date : Precise.

    Retrait de Qt3

    Rivendell utilise encore la version 3 de Qt (une librarie pour “gérer les fenetres et les boutons”). Cette (vieille) version n’est malheureusement plus supportée par Debian et ne sera pas présente dans la prochaine version stable de Debian (wheezy).

    La première conséquence est que Rivendell n’est plus disponible sur Debian unstable/sid car Qt3 n’y est déjà plus présent.

    Nous sommes à la recherche d’une solution.

    Installation

    Vous pouvez obtenir un Rivendell fonctionnel en quelques minutes :

    Etape 1 : Ajoutez le dépôt Debian Tryphon à vos sources Debian/Ubuntu

    Etape 2 : Installez un serveur MySQL : sudo apt-get install mysql-server

    Etape 3 : Installez à la fois Rivendell “server” et “station” : sudo apt-get install rivendell-server rivendell

    Etape 4 : Ajoutez l’utilisateur qui doit utiliser Rivendell dans le groupe du même nom. Par exemple, pour vous ajouter vous-même : sudo adduser $USER rivendell

    Au passage, vérifiez que le même utilisateur est indiqué dans /etc/rd.conf à la ligne AudioOwner. Si vous utilisez sudo pour l’installation, cela sera le cas. Cette information sera bientôt (à nouveau) paramétrable à l’installation.

    Etape 5 : Quittez et relancez votre session (Gnome, KDE, etc …) pour prendre en compte le nouveau groupe et les permissions données au groupe rivendell lors de l’installation

    Etape 6 : Lancez rdadmin qui va créer la base en vous demandant le login de l’administrateur MySQL (root) et le mot de passe (choisi pendant l’installation de mysql-server).

    Etape 7 : Lancez rdairplay et le cart Test et appréciez

    Problèmes connus

    libqt3-headers nécessaire pour les HotKeys : comme l’a remarqué Luigino Bracci ce matin, le paquet libqt3-headers est nécessaire pour utiliser la fonction HotKeys.

    Coulisses

    Comme l’ensemble des projets Tryphon, les sources de ces paquets sont accessibles sur http://projects.tryphon.eu/rivendell2-debian.

    Le wiki du projet donne quelques indications pour reconstruire les paquets.

  • Vendredi, Mai 25, 2012 - 00:00
    Astuce Audacity - Montage sur deux pistes

    Audacity, logiciel libre de montage audio

    Audacity est un logiciel libre de montage audio, maintenant très connu et largement diffusé. A l’occasion de la sortie de Audacity 2.0 il y a quelques semaines, nous allons tenter une petite série d’articles pour présenter quelques unes de nos méthodes (habitudes) pour utiliser Audacity.

    Ce premier article présente comment utiliser le multipiste et la gestion d’objets (nouveauté de la version 1.3/2.0) pour réaliser une coupe propre, simple et rapide :

    Vous désirez donc supprimer “ce bout de votre son” et enchainer naturellement les parties “Avant” et “Après”.

    Isoler la chute

    Audacity dispose d’une fonction “Scinder” qui vous permet de couper les pistes en extraits qui peuvent déplacer et réarranger. Nous allons exploiter cette fonctionnalité.

    Sélectionnez le moment ou le son pourrait s’arrêter puis le moment ou il pourrait reprendre. Ecouter, zoom, ré-écouter. Quand le curseur est bon endroit, utilisez la fonction Scinder :

    Première scission :

    Deuxième scission :

    Mixer “Avant” et “Après”

    Ajoutez une deuxième piste (si nécessaire) :

    Sélectionnez l’Outil de Glissement Temporel :

    Cliquez sur la partie “Après” :

    Et déplacez “Après” sous la fin de la partie “Avant”. Le placement est approximatif pour l’instant :

    Maintenant nous allons éloigner la partie supprimée (en attendant d’être sûr de pouvoir la supprimer). Cliquez sur cette partie :

    Et glissez la vers la droite (simplement pour ne pas géner l’écoute de l’enchainement) :

    Ecoutez maintenant l’échainement obtenu entre la partie “Avant” et la partie “Après”. Sélectionnez (à nouveau) l’Outil de Sélection :

    Cliquez un peu avant l’échainement :

    Et écoutez :

    Vous pouvez ajustement l’échainement avec l’Outil de Glissement Temporel :

    Vous pouvez aussi intervenir sur la fin et de la début des parties échainées.

    Par exemple, vous pouvez ajouter un fondu en ouverture sur la partie “Après”. Sélectionnez le début (juste sur une fraction de seconde) :

    Appliquez l’effet “Fondu en ouverture” :

    Il s’applique tout de suite. Ecoutez le résultat. Si besoin, vous pouvez annuler l’effet avec un simple Ctrl+Z.

    Finalisation

    Si l’échainement vous parait réussi. Vous pouvez supprimer le partie coupée.

    Sélectionnez l’extrait en entier à l’aide d’un double-clic (avec l’Outil de Sélection) et supprimez l’extrait en appuyant sur la touche Suppr.

    Votre enchainement est maintenant en place :

    Pour éviter d’ajouter trop de pistes, réalisez l’enchainement suivant en utilisant la première piste :

    Performances

    Ces instructions détaillées peuvent donner l’impression d’une procédure lourde. Heureusement il n’en est rien :

    Grâce au raccourci clavier, vous pouvez scinder rapidement. Le raccourci part défaut est Ctrl+I. Vous pouvez modifier ce raccourci dans les préférences et choisir une touche plus simpe, la touche X par exemple.

    Le Mode multi outils (à la droite de l’Outil de Glissement Temporel) permet aussi de sélectionner et déplacer sans devoir changer d’outils à chaque fois. Dans ce mode, le Glissement Temporel se réalise en appuyant sur Ctrl. Notez qu’il est très avantageux de changer d’outils sous Audacity avec les raccourcis dédiés : de F1 à F6 dans l’ordre des icônes.

  • Mardi, Mars 13, 2012 - 00:00
    Formation Rivendell à Montpellier

    Rivendell

    En partenariat avec Radio Campus Montpellier, nous organisons du 24 au 26 Mars 2012 une formation au logiciel de gestion d’antenne Rivendell.

    A l’image de la session qui s’est déroulée en juin chez Radio Larzac, la formation se déroulera dans les locaux de Radio Campus mais plusieurs radios seront présentes.

    Cette formation est ouverte à tous les techniciens en radio et son financement peut être prise en charge par les OPCA (AFDAS …). Si vous souhaitez participer à cette formation, contactez nous.

    Au programme

    La formation se déroule sur 3 jours. Elle permettra de découvrir et prendre en main Rivendell, ainsi que d’aborder les questions concernant la mise en place de cette solution libre de gestion d’antenne :

    Formation Rivendell dans les locaux de Radio Larzac

    Découvrir Rivendell

    L’objectif de cette première demi-journée est présenter l’ensemble des possibilités offertes par la suite logicielle Rivendell.

    Par où commencer l’installation

    Le changement du logiciel gérant l’antenne est important dans une radio. C’est l’occasion de mettre à place beaucoup des procédures qui permettent d’alimenter et de gérer l’antenne.

    Cette partie de la formation est aussi organisationnelle que technique. Elle permet d’aborder (presque) toutes les questions à se poser pour mettre en place efficacement Rivendell.

    Prise en main de Rivendell

    L’informatique n’est rien sans de bons utilisateurs. C’est pourquoi une large place est donnée à une série d’ateliers permettant de prendre en main progressivement Rivendell.

    Tout y passe : de la gestion du direct, des imports aux des macros en passant par l’administration, ou encore les outils pour participer à la communauté des utilisateurs de Rivendell.

    Supports

    Tous nos supports de formation sont publiés sous licence libre Creative Commons by-nc-sa 3.0 :

    Rendez-vous à Montpellier

    Si vous souhaitez participer à cette formation, contactez nous. Si vous souhaitez “voir” Rivendell c’est l’occasion parfaite. Rendez-vous donc à Montpellier.

  • Lundi, Mars 5, 2012 - 10:09
    Petit POV : update

    Bonjour,

    voici un petit update pour ce projet

    Maintenant, il n'y a plus besoin de définir les durées, elles sont automatiquement calculées.
    Il est donc inutile de modifier les variables ci-dessous (présentes dans la précédente version) en fonction de la taille du message

    #define delinterchar 700 //delay between 2 char
    #define delinterpoint 340 //delay between 2 points of a char

    En pratique, il suffit juste de faire un mouvement régulier pour que ça marche

    Le code :
    Pov04.pde

    Sinon la prochaine étape c'est de faire la même chose avec un ATTINY85...

  • Jeudi, Janvier 5, 2012 - 00:00
    Packages debian/ubuntu pour Rivendell 2.1.2

    Rivendell 2.1.2

    Rivendell 2.1.2 a été publié le 30 décembre par Fred Gleason. En bref, les principales modifications sont :

    • le support de Shoutcast dans les macros,
    • une meilleure gestion des erreurs dans les opérations d’import et d’export
    • une traduction espagnole mise à jour
    • et plusieurs bugs corrigés

    Les paquets de Rivendell 2.1.2 sont disponibles pour :

    • Debian squeeze/stable, wheezy/testing, sid/unstable
    • Ubuntu : lucid/10.04(LTS) natty/11.04

    Les plateformes i386 et amd64 sont supportées.

    Les paquets sont disponibles sur le dépôt Debian Tryphon.

    Nouvelle mouture des paquets debian/ubuntu

    A l’occasion de la version 2, les paquets permettant d’installer Rivendell ont été entièrement revus.

    Après une période de tests (sur les versions 2.0.2 et 2.1.0), ces paquets 2.1.2 sont donc les premiers à être officiellement publiés.

    Merci aux abonné(e)s des listes de discussion anglophones et française pour leurs tests et leurs retours sur ces premières versions de paquets.

    Voici quelques unes des nouveautés apportées par ces paquets Rivendell 2.x :

    Nouveau paquet rivendell-server

    Avec Rivendell 2, le dialogue entre les stations Rivendell et le “serveur” Rivendell a évolué. Pour faciliter le déploiement de la base de données, du stockage son et du (web)service rdxport sur un serveur linux dédié, nous avons mis un place un paquet rivendell-server fournissant tout le nécessaire.

    Une station Rivendell utilisant un serveur sur le réseau n’a besoin que du paquet rivendell.

    Dans le cas “particulier” d’une station “autonome”, celle-ci devra donc installer les deux paquets (rivendell et rivendell-server).

    Installation simplifiée

    La configuration par défaut installée par les paquets (rivendell et rivendell-server) est simplifiée.

    Auparavant, les paquets de Rivendell 1.x proposaient de multiples options, incluant un début de paramétrage pour jack audio ou encore pam. D’une part, ce niveau de détails compliquait la découverte de Rivendell. D’autre part, les administrateurs de plateformes Rivendell en production savent très bien mettre en place leurs propres configurations, et n’avaient nul besoin de ce type de gestion.

    Une première installation propose donc une configuration simple avec un minimum de “questions”. Rivendell est simplement configuré pour utiliser Alsa pour le son et un serveur Rivendell local.

    Cela permet en quelques minutes d’obtenir un Rivendell fonctionnel :

    Etape 1 : Ajoutez le dépôt Debian Tryphon à vos sources Debian/Ubuntu

    Etape 2 : Installez un serveur MySQL : sudo apt-get install mysql-server

    Etape 3 : Installez à la fois Rivendell “server” et “station” : sudo apt-get install rivendell-server rivendell

    Etape 4 : Ajoutez l’utilisateur qui doit utiliser Rivendell dans le groupe du même nom. Par exemple, pour vous ajouter vous-même : sudo adduser $USER rivendell

    Au passage, vérifiez que le même utilisateur est indiqué dans /etc/rd.conf à la ligne AudioOwner. Si vous utilisez sudo pour l’installation, cela sera le cas. Cette information sera bientôt (à nouveau) paramétrable à l’installation.

    Etape 5 : Quittez et relancez votre session (Gnome, KDE, etc …) pour prendre en compte le nouveau groupe et les permissions données au groupe rivendell lors de l’installation

    Etape 6 : Lancez rdadmin qui va créer la base en vous demandant le login de l’administrateur MySQL (root) et le mot de passe (choisi pendant l’installation de mysql-server).

    Etape 7 : Lancez rdairplay et le cart Test et appréciez

    Support MPEG optionnel

    Les librairies nécessaires pour l’import et l’export des formats MPEG (mp2 et mp3) ne sont plus installées d’office.

    Si vous souhaitez le support MPEG, il vous suffit d’installer les 3 paquets suivants :

    apt-get install libmp3lame0 libtwolame0 libmad0

    Ces libraires posant de nombreux problèmes de licences, les utilisateurs de Debian auront certainement besoin d’ajouter le dépôt Debian Multimedia à leurs sources pour pouvoir installer ces paquets.

    Démarrage simplifié

    Les démons utilisés par les applications de Rivendell (caed, ripcd et rdcatch) peuvent être maintenant gérés plus facilement par l’utilisateur.

    Leur démarrage au boot (par /etc/init.d/rivendell) est maintenant, par defaut, désactivé. Laissant ainsi place au fonctionnement “classique” : la premiere application Rivendell lance les démons.

    Un petit outil rivendell-daemons est ajouté pour stopper les démons très simplement :

    $ rivendell-daemons stop
    Stop Rivendell caed daemon : done
    Stop Rivendell ripcd daemon : done
    Stop Rivendell rdcatchd daemon : done

    Nouveau jeu d’icones

    Un jeu d’icones a été créé à partir de l’Open Icon Library :

    Nouveau jeu d'icones pour Rivendell

    Il est utilisé par défaut dans les menus créés par le paquet rivendell.

    Problèmes connus

    Ubuntu 11.10/oneiric : le paquet n’est pas encore disponible sous cette distribution. Un problème de compilation, qui reste à étudier, empêche la construction du paquet.

    Conflit avec le paquet rivendell 1.7.2 : certains fichiers ont été déplacés dans le paquet librivendell. En cas de conflit sur les fichiers /usr/share/rivendell/*.qm, désinstallez d’abord le paquet librivendell 1.7.2 avant d’installer la version 2.1.2.

    Coulisses

    Comme l’ensemble des projets Tryphon, les sources de ces paquets sont accessibles sur http://projects.tryphon.eu/rivendell2-debian.

    Le wiki du projet donne quelques indications pour reconstruire les paquets.

  • Lundi, Janvier 2, 2012 - 16:08
    28c3 : Sélection des confs vues

    Top 5

    How governments have tried to block Tor

    Beaucoup de détails techniques et surtout une approche très pratique des
    concepts philosophiques et politiques de la liberté du net.

    Building a Distributed Satellite Ground Station Network - A Call To Arms

    Superbe intro de Nick Farr qui explique pourquoi nous avons besoin de ce
    genre de projet.

    The coming war on general computation

    Comparaison des batailles sur les libertés informatiques à des boss de
    jeux-vidéo, le copyright n'était qu'un boss de premier niveau.

    Defending mobile network

    Toujours très bonne présentation de la sécurité gsm, abordable avec
    beaucoup d'info intéressantes.

    Geek and depression panel

    Sujet pas facile, please reach out.

    Lightning-Talks

    Parce qu'il y a plusieurs heures de LT, et que parmi toutes certaines
    ressortent du lot, la manière la plus facile que j'ai trouvée pour les
    repérer est d'installer l'extension YTShowRating sous Chrome
    -https://chrome.google.com/webstore/detail/olohkebleofongajeodnhideeiapohgi-
    puis de naviguer parmi les talks en suivant les ratings sur les videos
    http://www.youtube.com/watch?v=dpzSByg-xhk

    Day 1

    On the Secret Love Affair Between Dictators and Western Technology
    Companies

    Ouverture du 28c3, sur fond de wikileaks avec ses récents spy-files. Des
    entreprises implantées dans des pays occidentaux développent des outils
    pour des pays sous dictatures. Ces produits, une fois bien testés,
    peuvent ensuite être revendus dans des pays plus démocratiques. Quel est
    le lien entre les entreprises qui développent ces outils et le fait
    qu'elles se trouvent pour la plupart dans des pays dit démocratiques?
    Les outils de surveillance doivent-ils être utilisés pour surveillance
    ces entreprises?

    C'est aussi une opportunité pour les nouveaux groupes hactivistes (PP,
    telecomix, ...) de développer leurs idées afin de proposer une nouvelle
    politique étrangère.

    The Atari 2600 Video Computer System: The Ultimate Talk

    Très bonne description hadware de l'Atari 2600 et des différentes
    techniques pour venir coder dessus en profitant de la scène homebrew qui
    existe et qui à l'air plutôt active.

    r0ket++

    Présentation du badge disponible depuis le CCC Camp, et de l'évolution
    proposée pour le 28c3, avec les process de manufacturing qui ont changé
    en 6 mois.
    CCC Camp r0ket price below 15EUR, 700 more available at 28c3, json api
    to play withhttp://www.openbeacon.org/BruCON_2011

    SCADA and PLC Vulnerabilities in Correctional Facilities

    Hacking/Social-engineering autour des centres pénitenciers aux US, avec
    un regard sur les systèmes de contrôle des portes des cellules de
    prison, qui pour une potentielle évasion d'après les présentateurs, sont
    plus accessibles qu'une decente en hélicoptère.

    The coming war on general computation

    Conférence de Cory Doctorow - http://boingboing.net - sur la fin de la bataille du copyright, qui
    n'était qu'un boss de premier niveau comparé aux prochains boss qui nous
    attendent.

    Defending mobile phones

    Troisième (voir la présentation au 27c3 et au HAR) et dernière partie
    des présentations de Karsten Nohl et Luca Melette sur la sécurité des
    réseaux gsm, et les efforts qu'il reste à faire pour protéger une
    technologie vieille de 20 ans. Sortie du sitehttp://gsmmap.org/afin de
    surveiller les protections actives sur les différents réseaux gsm.

    Day 2

    How governments have tried to block Tor

    Review de l'année des attaques sur le réseau Tor par différents pays
    (Iran, Chine), des systèmes mis en place pour les contrer.

    Building a Distributed Satellite Ground Station Network - A Call To
    Arms

    Superbe intro de Nick Farr pour comprendre les intérêts de ce genre de
    projet depuis le CCC Camp.
    Utilisation d'un shield arduino, d'un chip GPS et de différents inputs  pour monter un reseau distribué de sensors qui pourrait servir pour de
    prochaines missions satellitaires.

    7 years, 400+ podcasts, and a whole lot of Frequent Flyer Miles

    Travel-log de BicycleMark après 7 ans de voyages: "Try More, Do More"

    Day 3

    Not your Grandfathers moon landing

    Présentation par l'équipe de Part Time Scientist de leur rover et de la
    prochaine génération. Malheureusement le nouveau rover n'est pas visible
    en fin de présentation.

    Day 4

    Your Disaster/Crisis/Revolution just got Pwned

    Retour d'expérience de Telecomix et Geek Without Borders sur leurs
    méthodes d'organisation.

    NOC Review

    Réseau monté pendant le CCC Camp et le 28c3, avec beaucoup de graphs.

    Geeks and depression panel

    Après l'open-letter de Mitch Altman "Please reach out"
    -http://blog.noisebridge.net/2011/11/19/please-reach-out/- un panel de
    discussion autour du problème de la dépression et ce qui peut être fait
    pour en parler.

    Panel discussion on depression and suicide within the hacker community.
    Please seehttp://saizai.com/suicide.shtmlfor resources to contact if you
    want to talk, or join us on IRC at freenode #bluehackers.

  • Samedi, Novembre 5, 2011 - 00:00
    Libérez votre antenne à Lyon

    Logiciel libre

    Ce week-end se déroule à Lyon le 18ème congrès de la Confédération Nationale des Radios Associatives.

    L’équipe de Tryphon fait partie des invités à la table ronde sur les logiciels libres, au côté de Divergence FM et Radio Larzac, organisée ce samedi (05 novembre) à 10h15.

    Comme les trois jours qui arrivent vont être l’occasion de disserter longuement, il serait amusant de poser la question un peu autrement :

    En 2011, comment être et surtout rester une radio libre sans logiciel libre ?

    En effet, beaucoup d’entre vous ont passé les 30 ans dernières années à faire en sorte que le savoir-faire se partage. Un émetteur en panne peut être remis en état avec les pièces venues d’une radio voisine. Qu’est devenue cette liberté de diffusion, acquisse si difficilement, à l’heure d’une informatique onéreuse et trop peu maitrisée ?

    Les logiciels libres sont partout : dans votre téléphone avec Android, dans votre Box internet, dans votre ordinateur avec Firefox, dans le serveur qui vous permet de consulter cet article comme la quasi totalité des serveurs qui font Internet.

    Des courriels, à l’archivages, de la comptabilité à la surveillance du réseau informatique, les logiciels libres vous tendent les bras. Alors comment une radio, souvent associative, peut-elle promouvoir la liberté d’expression, le droit de prendre la parole … sans défendre la sienne en utilisant des logiciels libres ?

    Faites-le vous même

    Si les geeks du XXIe siècle redécouvrent les vertues du fait-maison (alias DIY, Do It Yourself), une génération entière de radios libres n’a vu le jour que grâce à cette philosophie.

    30 ans plus tard, là où l’électronique s’est standardisée, on a voulu croire que l’informatique pouvait se résumer à des boites noires qu’on empile. Mais où est l’intéret pour une organisation humaine comme une radio si la seule contribution possible est un chèque (pour la prochaine mise à jour) ?

    A l’heure du numérique, de l’Internet, du “2.0”, comment ne pas chercher à comprendre et à maitriser son système informatique ? Une partie du savoir-faire et de la créativitée des radios est maintenant dans le logiciel et l’informatique qui l’anime.

    Des solutions partagées

    Il est bien-sûr facile de bricoler quelque chose qui marche, aussi bien en logiciel libre qu’en non-libre. Ca n’est souvent pas une solution (même si l’urgence en décide parfois autrement). En 2011, le matériel, les logiciels et les personnes gérant l’ensemble ne peuvent plus faire défaut sans répercution directe pour l’auditeur.

    Le logiciel libre permet de retrouver un équilibre. Les informaticiens reprennent le contrôle de leurs ordinateurs. Les gestionnaires peuvent capitaliser sur un savoir-faire. Et les utilisateurs redécouvrent souvent le même plaisir que les auditeurs de radios libres : celui de prendre la parole.

    Le logiciel libre permet de prendre le temps. Le temps de chercher, de monter en compétence, lediscuter avec les utilisateurs, de tester, de tester avec eux. Un temps pour de partager dans l’équipe, mais aussi avec les radios voisines.

    Rendez-vous à Lyon

    Nous tâcherons de partager nos impressions en “live” sur @tryphon. Si besoin vous nous trouverez sûrement en train de discuter de Rivendell, de streaming ou de boxes dans un couloir.

    N’hésitez pas. Ca sera un plaisir de rencontrer en vrai nos lecteurs.

  • Vendredi, Novembre 4, 2011 - 11:22
    node.js for BUG 2.0

    It was interesting to see the new Beagleboard "bone" project announcement today.  Particularly because of some software that ships with it; a browser-based development environment targeting the JavaScript language.  Given the popularity of the JavaScript language and a completely hosted environment, I can see how this is a great way to remove a lot of the annoying and error-prone steps to getting started with embedded development.  

    As a first step to see how this vision could be executed on BUG, I built Node.js and it's dependencies for BUG 2.0 and prepared a simple installer script.  Unzip the tarball on your BUG and run install.sh.  From there you can run the 'hello world' program also included to verify it's working.

  • Samedi, Octobre 15, 2011 - 01:52
    Java 7 (OpenJDK/IcedTea) for the BUG 2.0

    For anyone interested in Java 7, I have built OpenJDK 7 (via IcedTea) for BUG 2.0 (Angstrom, armv7, Zero VM).  The binaries are available here.  The binaries are not provided as Angstrom opkgs, so the installation process is manual. This is because it was built natively on a BUG, rather than using the OpenEmbedded cross compiling build system.  You'll also need to install libcups2 via opkg if you want to replace the Java 6 JRE to run BUG applications.  Here is my installation steps, assuming the j2re-image tarball is decompressed in /home/root:

     


    $ mkdir -p /usr/lib/jvm/java-7-openjdk/jre
    $ mv ~/j2re-image/* /usr/lib/jvm/java-7-openjdk/jre
    $ rm /usr/bin/java
    $ ln -s /usr/lib/jvm/java-7-openjdk/jre/bin/java /usr/bin/java
    $ opkg install libcups2

    Now if you restart Felix (via Knapsack if you are running a 3.0 release), you'll notice that the JVM running is java.runtime.version = 1.7.0_147-icedtea-b147 via http://bug/support.html.  This is provided on an experimental basis and I would not be surprised if problems pop up!

    An interesting benefit that IcedTea 7 provides (other than ARM compatibility via Zero) is alternative VM implementations CACAO and JamVM.  The binary build I have provided unfortunately does not include these but I'm going to try and build them.  Hopefully I can get Zero, Shark, CACAO, and JamVM all happily living inside the BUG!  :)

    Special thanks to xranby@irc.oftc.net#openjdk for his invaluable assistance!

     

  • Vendredi, Septembre 23, 2011 - 00:00
    Démarrer un podcast

    C’est la rentrée. Une bonne résolution : démarrer un podcast.

    “Faire un podcast”, qu’est ce que ca veut dire ?

    Un podcast est une émission mise en ligne sur Internet, téléchargée par ses auditeurs (souvent abonnés au fil RSS du podcast), qu’ils écouteront à leur convenance (ou pas). Un podcast est, à la base, un moyen de diffusion complémentaire pour une émission “normale”, après son direct sur une (web)radio.

    Mais pour beaucoup de projets, le podcast est le mode de diffusion principal. Par simplificité, pudeur, manque de moyen ou pour des raisons de format, le podcast est de plus en plus utilisé.

    Il peut être bien sûr video, mais il est plus facile de réaliser (techniquement) un bon podcast audio. Ca tombe bien puisque Tryphon est plus à même de vous conseiller en matière de son.

    Comment faire ?

    Pour produire chaque épisode de votre podcast, vous allez devoir suivre de près ou de loin ses étapes :

    Enregistrement :

    • trouver un endroit si possible calme (et souvent le meme que la fois précédente)
    • installer votre matériel d’enregistrement
    • enregistrer en quelques minutes ou en quelques heures le contenu (les voix) de votre épisode
    • ranger votre matériel soigneusement

    Montage :

    • prendre le temps nécessaire pour “monter” votre émission, comme au cinéma : en écoutant le rush, en gardant le meilleur et en ajoutant un générique et/ou de la musique
    • archiver le rush et le résultat final pour pouvoir réutiliser des éléments et/ou réécouter cela dans quelques années

    Mise en ligne :

    • préparer la mise en ligne éditoriale (texte et photo) qui va présenter votre épisode
    • préparer la mise en ligne du son de l’épisode
    • rendre public le tout
    • repondre patiemment à l’avalanche de commentaires, de tweets et de mails de vos auditeurs conquis

    Enregistrement

    Mini-table de mixage

    Vous aurez donc compris qu’il s’agit d’enregistrer votre émission, ou en tout cas sa matière première.

    Vous utiliserez pour cela quelques micros, des vrais, et pas celui de votre webcam. Avec cette poignée de micros et une (petite) table de mixage, vous pourrez mixer l’ensemble pour obtenir un son global. Ce son mixé devra terminer d’une manière ou d’une autre dans un ordinateur, par l’intermédiare d’une carte son. Un logiciel viendra enregistrer le tout dans un fichier son. Pour travailler dans de bonnes conditions, chacun utilisera un casque pour contrôler le résultat en “direct”.

    Nous commencerons par la partie la plus spécifique. Vous aurez en effet besoin d’un peu d’équipement audio/radio. Si vous ne disposez pas des 4/5000€ nécessaires pour monter une petit studio radio, ca tombe bien. Nous vous avons sélectionné deux configurations matériels pour deux bugdets : “mini” et “modéré”.

    Selon le format de votre podcast et le nombre d’intervenants (animateurs et invités), vous aurez besoin de plus ou moins de matériel. Ne prévoyez pas plus de 6 micros, c’est couteux et souvent inutile (vos intervenants pouvant “partager” les micros).

    Vous trouverez peut-être des amis (souvent musiciens) pour vous préter une partie de ce matériel mais emprunter du matériel toutes les semaines peut vite s’avérer fastidieux.

    Vous trouverez ci-dessous des liens pour chaque matériel sélectionné. Ils conduisent par commodité chez le fournisseur Thomann. Mais vous pourrez trouver tout (ou presque) un peu partout sur le net. Nous avons parfois proposé plusieurs modèles pour le même élément pour vous laisser plus de latitude matérielle et financière.

    Configuration Mini

    Cette configuration tente à bas prix de réunir l’essentiel pour obtenir un son … “potable” :

    • Les Microphones. Evitez les tous premiers prix, c’est le coeur du métier ;)
    • Les bonnettes protégeront les microphones des “pops” :
    • Une mini table de mixage qui permettra de mixer les micros. Ces mini-tables ont souvent quelques limitations (vue-metre tout petit, pas d’inserts) mais leur prix est imbattable :
    • Les casques pour chaque intervenant et pour le technicien
    • Un amplificateur pour brancher tous les casques :
    • Des embases (mini-pieds) pour tenir les micros
    • Les cables XLR permettant de relier les micros à la table de mixage :
      • Cable XLR (4,90€) (6m alors que 3m suffiraient mais .. les moins chers)
    • Votre ordinateur de la maison ou votre ordinateur portable servira à enregistrer, sous réserve qu’il soit capable d’enregistrer du son “correctement” (pas de parasites ni bruit de disque dur par exemple …), sinon regardez les propositions de carte son dans la configuration suivante.

    Au total, vous pourrez acquérir cette configuration pour 4 intervenants à partir de 400€.

    Configuration Modérée

    Cette configuration apporte plus de confort : des micros plus fidèles, une table de mixage plus facile à manipuler, une carte son dédiée, etc …

    Au total, vous pourrez acquérir cette configuration pour 4 intervenants à partir 840€.

    En option ou en première amélioration, 4x compresseurs/limiteurs (et sa multipaire) vous permettront de traiter le son de chaque micro pour améliorer la qualité de l’ensemble. C’est un sujet sur lequel nous essayerons de revenir dans un autre article.

    Si cette configuration (et son bugdet) vous paraissent un peu léger, contactez-nous ;)

    Branchements

    Les branchements peuvent vite se compliquer. Quelques conseils :

    • Brancher toujours votre carte son “normale” (de votre ordinateur ou l’Audiophile 2496 proposée) sur la sortie CD/TAPE OUT de votre table de mixage. Il s’agit d’utiliser un niveau de sortie (dit “−10 dBV”) compatible avec les équipements (donc les cartes son) “grand public”.
    • Brancher votre ampli-casque soit avec la MAIN OUT, soit avec le CD/TAPE OUT s’il est encore libre. Il s’agit d’éviter la sortie CONTROL ROOM qui sur ces petites tables dépend aussi du volume casque (utilisé par le technicien).

    Quelques références pour réaliser ces dit-branchements, faites votre choix : Cable RCA – mini Jack, Cable Jack 3m, Cable RCA – Jack, Cable XLRXLR,

    Conseils

    Ne négligez pas la qualité de l’enregistrement. C’est votre matière première. Au montage, vous ne pourrez corriger que certains détails. Le son “pourri” le restera …

    Commencons par quelques évidences (pas forcément faciles) :

    • choisissez une pièce qui ne “résonne” pas trop.
    • parlez “devant” les micros, aidez vos invités à faire de même. Au dela de 7/8cm, votre micro commence à ne plus capter le son de votre voix.
    • utilisez un casque tout au long de l’enregistrement, vous reperez tout de suite quand “on n’entend rien”,
    • prenez des notes tout au long de l’émission, elles vous permettront en particulier de monter l’émission plus facilement,

    Pour travailler correctement, une personne de l’équipe s’occupera exclusivement du mixage. Il pourra ainsi ajuster le volume de chaque micro tout au long de l’émission. Malgré toutes les précautions possibles, ce travail est primordial pour obtenir un son audible tout au long de l’émission.

    Pour enregistrer le (fabuleux) résultat, vous vous recommandons d’utiliser Audacity. Ce logiciel libre est disponible sous Linux, Windows et Mac. Pour enregistrer … cliquez sur le bouton Rouge ;) Vous verrez apparaitre et défiler l’enveloppe du son que vous enregistrez :

    Prise de son grâce à Audactiy

    Testez les niveaux avant le début de l’émission : testez chaque micro avec chaque intervenant, vérifier le niveau obtenu dans Audacity.

    Vous vous rendrez vite compte que l’un des défits est d’enregistrer avec un niveau correct mais sans jamais saturer. Si vous voyez apparaitre des barres verticales rouges dans Audacity … le niveau est important, le résultat est très vite inaudible.

    Quand votre émission est finie, pensez à enregistrer le tout dans un fichier (ne riez pas, ne riez pas). Ne cherchez pas trop le “bon” format : utilisez simplement du WAV ou du FLAC. Votre son sera enregistré sans altération.

    Montage

    Après un peu de repos, le temps est venu de monter votre émission.

    Toujours à l’aide d’Audacity, vous allez réouvrir le fichier enregistré précédemment et vous lancez dans diverses opérations de nettoyage :

    • enlever les passages les moins .. enfin qui méritent d’être enlevés,
    • corriger le volume de certains moments (avec l’outil enveloppe),

    Peaufinez particulièrement l’introduction et les premières minutes … vos auditeurs auront plus envie de continuer leurs écoutes ;)

    Quand l’ensemble de votre enregistrement est plus propre, insérez les illustrations, comme par exemple :

    • ajouter des génériques de début et de fin
    • ajouter des jingles, virgules pour signaler les différents moments de l’émission
    • ajouter de la musique .. mais pensez à la SACEM (ou la SABAM) et surtout à la musique libre. Beaucoup de podcasts (qui n’ont pas vocation musicale) se passent tout simplement de musique.

    Si les entrailles d’Audacity et les techniques de montage vous laissent pantois, sachez que c’est un métier, ca s’apprend.

    Sauvegardez le résultat final toujours sous forme de WAV ou de FLAC. Vous serez très heureux de retrouver une interview ou une chronique dans quelques mois/années dans son format original.

    Mise en ligne

    Il faut maintenant préparer la publication de votre travail.

    Pour le son, vos auditeurs pourront découvrir vos oeuvres via un fichier MP3 ou Ogg/Vorbis. Même si vous ne connaissez pas ce dernier, sachez que le Ogg/Vorbis est un format ouvert qui ne demandera pas de payer pour être créer.

    Audicity saura exporter vos WAV ou FLAC dans ces deux formats. Utilisez une qualité variable de 4 ou 5.

    Pour mettre à disposition de vos auditeurs le fichier, vous pouvez utiliser un simple serveur web (et son accès pdf) pour rendre téléchargeable le fichier MP3 et/ou Ogg/Vorbis. Un post de blog efficace suffira pour convaincre le monde de s’abonner à votre podcast. Mais il faudra gérer par vous même les problèmes de

    Si vous avez quelques misères pour faire entendre vos fichiers à vos auditeurs, sachez que des outils libres comme :

    Prochaines étapes

    Quand vos premiers auditeurs deviendront des fidèles, il sera temps de penser à :

    • des invités, si ca n’est pas déjà le cas
    • des reportages, avec un petit enregistreur portable
    • sortir, en allant enregistrer votre émission dans le bar d’à côté ?

    Pensez aussi à proposez votre programme aux radios associatives. Il y en a plus de 600 en France. Il y a en forcément plusieurs autant de chez vous. Allez leur présenter votre travail.

    Notes

    1 Nous travaillons très peu avec des interfaces USB, si vous avez une meilleure référence, contactez-nous

  • Jeudi, Septembre 15, 2011 - 00:08
    Update: Webcam pour Minitel (ça manquait !!!)

    Processing to Minitel

    Processing2minitel 1

    Projet collectif : Avec Fabrice, Renaud, PG et Phil

    Le but de ce projet est de réaliser une interface WebCam => Minitel

    Le setup hardware est le suivant

    Processing2minitel

    Sur le cable DIN disponible avec le minitel rose (au tetalab), les connexions sont celles-ci:

    • orange: GND
    • noir: 6
    • marron: 7

    Ensuite un sketch processing s’occupe de la capture et le la génération des caractères mosaïques

    Code Mosaique

    Enfin un Arduino permet de faire l’adaptation de niveau et transfert les datas en 7 bits + parité à 1200 bps (a donf quoi !!!) vers le minitel et le tout en softwareSerial

    Voici le code processing

    Il faut appuyer sur 'a' ou 'z' pour ajuster la sensibilité de la camera et cliquer sur l'image pour l'envoyer sur le minitel...

    Le code de l’Arduino (besoin de la lib myNewSoftwareSerial)

    Enjoy !!!

    processing2minitel from phil teta on Vimeo.

    Update -28/12/2011 - Ce projet a inspiré deux groupes: 

    1. 1 - Labo media
      qui a fait un portage du truc sous linux avec la librairie GSVideo =>
      http://wiki.labomedia.org/index.php/Processing_vs_Arduino_vs_Minitel
    2. 2 - Open atelier qui a visiblement passé un bon moment =>  http://openatelier.labomedia.org/#25

     Processing2minitel 2

    Processing2minitel 1

  • Lundi, Septembre 12, 2011 - 07:32
    4 days and counting to the Open Hardware Summit!

    We've got 4 days to go until the Open Hardware Summit! And it's coming together marvelously. Don't forget to get your ticket!

    The Open Hardware Summit is a venue to discuss and draw attention to the rapidly growing open source hardware movement. Speakers at the Summit include world renowned leaders from industry, academia and the DIY community. The summit focuses on hardware as a system through a series of discussions and panels on BUSINESS, LAW, MANUFACTURING, SCALING, DESIGN and EDUCATION. The one-day Summit seeks to empower companies, large and small, to produce electronic objects in an open source fashion.

    Our speaker lineup includes a Keynote from the Arduino Team; Myriam Ayass, the lawyer who wrote an Open Hardware License at CERN from the OSHW definition; talks from sucessful open source hardware business owners; artists; and hardware hackers.

    We also are announcing an Open Hardwre Scholarship this year! Get $2,000 USD to begin your open source hardware project. Follow the instructions on the Scholarship page, but act fast - Entries are due on Sept. 14th.

    Please join us!

  • Vendredi, Septembre 9, 2011 - 16:49
    Petit POV

    English version on instructable => here

    Juste quelques mots pour présenter un petit projet « rigolo ».
    C’est un afficheur de texte qui utilise la persistance rétinienne (POV in english). Comme on dit dans Full Metal Jacket : « There are many like it but this one is mine.». En effet, un petit coup de google et vous trouverez des tas de projet de ce type.
    Celui-ci à la particularité d’utiliser un capteur de basculement pour déclencher l’écriture du texte. Ce capteur est celui proposé par snootlab dans son starter kit
    ou seul ici.

    Voici un petit schéma de montage

    Pov1

    Voici un petit détail pour l’utilisation du capteur de basculement

    Pov2

    Le montage final (magnifique non !!!)

    Pov3

    Quelques détails dessus/dessous

    Top2Back2

    Top1Back1

    Le résultat final…

    Simple POV display from phil teta on Vimeo.

    Enfin Le code pov03.pde

    Update du Code ICI

    Si vous voulez faire un affichage avec plus de caractères, vous pouvez diminuer ces deux paramètres
    #define delinterchar 700 //delay between 2 char
    #define delinterpoint 340 //delay between 2 points of a char

    Vous pouvez également changer les pins des leds et du capteur avec ces parametres
    #define led1 6
    #define led2 7
    #define led3 8
    #define led4 9
    #define led5 10
    #define led6 11
    #define led7 12
    #define sensorPin 2

    Actuellement le code ci-dessus affiche deux messages "SNOOTLAB" et "RULEZ"
    Ces deux messages sont definis là
    char texte[] = "SNOOTLAB"; // data to write on startup
    char texte2[] = "RULEZ"; // data to write after "repet" writing of the first message

    Le message change au bout de 10 affichages le paramètre est celui là
    #define repet 10 //number of repetition before changing message

    Si vous souhaitez modifier le code avec des interruptions, gérer l’affichage du message dans les deux sens (cf fonction displayCharR(char c)), ça m’intéresse… teta-phil[AT]laposte.net

  • Jeudi, Août 4, 2011 - 22:13
    Support the Open Hardware Summit!

    Sponsor the Summit!

    Sponsorship for the Open Hardware Summit is open! Special thanks to our sponsors who have already donated.

    The summit is in its second iteration in partnership with MAKE and Makerfaire at the New York Hall of Science. Last year, 350 people came together to share knowledge about bringing open hardware to market, solving issues around open design, protocols and licensing. Many more people watched online and got involved in the conversation through the forums and twitter. Together with support from you, we have gained more momentum as a team. The definition we signed last year was turned into a license by CERN. We held a logo competition which received 129 submissions and chose one by popular vote. The summit continues to be about the DIY, Maker, small scale (and growing to large) fabrication movements and Open Hardware, and legalese around open source hardware.

    By sponsoring the Open Hardware Summit you’ll be fostering the open source hardware movement. Read more about Why to Sponsor.

    Sponsor Levels

    SUPPORTER: $300-$1,499

    • ONE complimentary ticket to the Summit
    • Your logo will appear on the banner, website and program
    • You will be able to add one (1) item in the goodie bag.

    ENTHUSIAST $1,500 – $3,999

    • TWO complimentary tickets to the Summit
    • Your logo will appear on the main section in the banner, website and program
    • You will be able to add one (1) item in the goodie bag.

    FANATIC $4,000 – $5,000

    • TWO complimentary tickets with RESERVED SEATS in the auditorium
    • Your logo will appear on the main section in the banner, website and program
    • You will be able to add one (1) item in the goodie bag.

    This is a non-profit event. Extra funds from sponsorship will be put toward a scholarship for creating open hardware.

    Would you like to Sponsor?

    Your donation is tax deductible. Thanks to Eyebeam Art and Technology center, our non-profit fiscal sponsor for handling the finances.


  • Mercredi, Août 3, 2011 - 22:27
    Un cube sur Oscilloscope

    Voici un petit truc sur l’affichage de graphisme sur un oscilloscope

    Oscillo Cube from phil teta on Vimeo.

    A l’origine je suis tombé amoureux de cette demo

    De là est venu l’envie de faire ce genre de chose (à mon niveau) en « temps reel » avec un ardunio

    Hardware

    Le principe du hardware c’est 2 convertisseurs numérique analogique R-2R 6 bits

    Dac 6bits

    Et le code source :
    dac_teta_cube.pde

    La partie "cube" vient de la lib tvout http://code.google.com/p/arduino-tvout/

  • Mardi, Juillet 26, 2011 - 21:01
    Politimap: Quels députés participent à l'Assemblée?

    Politimap est afin d'avoir une visualisation, à l'époque, des députés lors de la scéance du 8 décembre 2008 consacrée à la suppression des publicités télévisuelles sur les chaînes publiques.

    Cette visualisation a pour but de montrer la participation de chaque député dans l'hémicycle. Pour cela il nous faut:

    1. la position de chaque siège dans l'Hémicycle
    2. le numéro du siège attribué à chaque député
    3. une valeur sur la participation des députés

    Le code est disponible pour tous sur github, n'hésitez pas à le copier ou le modifier: http://github.com/alx/politimap

    Position des sièges dans l'Hémicycle

    Il faut d'abord une image de fond de l'Hémicycle, sur laquelle on extrait les coordonnées de chaques sièges.
    Ces coordonnées seront ensuite utilisées pour afficher les données liées à chaque député.

    Il y a environ 650 sièges dans l'Hémicycle, avec certains numéro de sièges inexistants.

    Pour faciliter le processus, j'ai créé une application graphique très simple, avec le framework Shoes, afin de cliquer sur l'image de l'Hémicycle et avoir les coordonnées de chaque click.

    Seatmap

    Voici le resultat, après avoir nettoyé la position des points mal placé (la souris n'est pas forcément adapté sur une si petite image):

    Position Seats

    Vous pourrez retrouver le code de cette application de point&click dans le répertoire "seat_map" du code.

    Attribution d'un siège à chaque député

    RegardsCitoyens propose un API, de son site NosDéputés, qui contient toutes les infos concernant les députés à l'Assemblée Nationale.

    Par contre, pour avoir le siège de chaque député, il faut d'abord demander la liste de tout les députés, puis extraire le numéro du siège de la fiche de chaque député:

    
    def liste_des_sieges
    
      # Création d'un tableau contenant assez de sièges 
      # pour tous les députés
      sieges = Array.new(650)
      
      # Demande de la liste des députés
      # 
      # La méthode api_json s'occupe de la requète http
      # puis cache sa réponse afin de ne pas la refaire a chaque fois
      depute_list = api_json("http://www.nosdeputes.fr/deputes/json")
      
      # Pour chaque député dans la liste:
      #   - demander les infos du député sur sa fiche
      #   - extraire la place en hemicycle
      #   - s'il a une place attribué, le garder dans le tableau des sièges
      depute_list["deputes"].each do |depute_json|
        depute_info = api_json(depute_json["depute"]["api_url"])["depute"]
        place = depute_info["place_en_hemicycle"].to_i
        sieges[place] = depute_info["nom"] if place > 0
      end
      
      # Retourner le tableau des sièges pour traitement ultérieur
      return sieges
    end
    
    

    Le code ayant servi à cette tâche se trouve dans le répertoire "json_parser" du dépot git.

    Récupération de données sur la participation de chaque député

    Maintenant que nous connaissons la place de chaque député dans l'assemblée, nous allons rajouter une donnée concernant chaque député sur cette place.

    Encore une fois, NosDéputés propose à travers son API une synthèse mois par mois de la participation de chaque député à différentes parties de la vie à l'Assemblée Nationales.

    Dans l'exemple proposé du mois d'avril 2010 - http://www.nosdeputes.fr/synthese/201004/xml - nous trouvons ces infos sur le député Lionel Tardy:

    <depute>
    <id>17</id>
    <nom>Lionel Tardy</nom>
    <groupe>UMP</groupe>
    <amendements_adoptes>9</amendements_adoptes>
    <amendements_signes>34</amendements_signes>
    <commission_interventions>0</commission_interventions>
    <commission_presences>4</commission_presences>
    <hemicycle_interventions>49</hemicycle_interventions>
    <hemicycle_interventions_courtes>34</hemicycle_interventions_courtes>
    <propositions_ecrites>0</propositions_ecrites>
    <propositions_signees>2</propositions_signees>
    <questions_ecrites>5</questions_ecrites>
    <questions_orales>0</questions_orales>
    <rapports>0</rapports>
    <semaines_presence>2</semaines_presence>
    </depute>

    Ces infos nous permettent d'attribuer, pour le mois d'avril 2010, une participation de ce député dans l'Hémicycle par exemple.

    Nous pouvons ajouter des filtres:

    • sur la date de la synthèse, ou la période des synthèses, à récupérer
    • sur le type d'information à extraire de chaque synthèse

    Screen Shot 2011 07 26 At 9.42.37 Pm

    Affichage de ces données

    Tout ce que nous avons mis en place, avant ce point, peut se faire sous la forme d'un simple script.

    Maintenant, nous allons afficher ces données sur une page web, et faire des requètes afin de filtrer les données suivant différents paramètres.

    Pour cela nous avons besoin d'une application web, qui traitera ces requètes, demandera à l'API de NosDéputés.fr les informations manquantes, et retournera les données dans un format qui pourra être affiché sur la page web.

    Serveur: Sinatra

    Dans Politimap, j'ai utilisé Sinatra, un framework d'application en Ruby qui permet de monter rapidement des prototypes d'application web. L'idée du prototypage rapide est d'avoir une idée le matin, qui fonctionne à midi, et qui peut être livrée le soir même.

    L'installation de ruby sur un serveur et déploiement d'applications sinatra n'étant pas des plus simples, je n'aborderai que le traitement de la réquète dans l'application. Si cela vous intéresse, Sinatra propose une très bonne introduction sur leur site: http://www.sinatrarb.com/intro

    Pour son fonctionnement sur internet, Politimap regroupe tous les outils des points précédents, et renvoit une réponse au visiteur de la page web:

    get '/heatmap' do
      # le retour de la requète sera en json
      # afin d'être facilement compris par javascript
      content_type :json
        
      # Extrait les filtres de début et fin
      start_date = Date.parse params[:start_date]
      end_date = Date.parse params[:end_date]
    
      # Pour chaque mois, on parse la synthèse, 
      # en utilisant le filtre d'info à sélectionner
      current_date = start_date
      while current_date <= end_date
        parse_synthese current_date.strftime("%Y%m").to_i, params[:info]
        current_date = current_date >> 1
      end
      
      # On détermine la valeur maximale dans la totalité des sièges
      max = 0
      $SEATS.each {|seat| max = seat[:count] if seat[:count] && seat[:count] > 0 && max < seat[:count] }
    
      # Retour du résultat au client
      {:max => max, :data => $SEATS}.to_json
    end
    
    

    Client: Heatmap.js

    Pour l'affichage, j'ai utilisé Heatmap.js, une librairie javascript qui permet de visualiser des nuages lumineux suivant l'intensités des points.

    
    // Ajout d'une indication pour signaler que l'image est en train de se rafraichir
    $("#heatmapArea").prepend("chargement...");
    
    // Demande au serveur des données filtrées avec la selection de l'utilisateur
    $.getJSON("/heatmap", filters, function(map){
        
        // Une fois les données reçu, 
        // il faut les stocker dans le store de heatmap.js afin de les afficher
        heatmap.store.setDataSet(map);
        
        // Et on peut retirer l'indication de chargement
        $("#heatmap_loading").remove();
    }
    
    
  • Mardi, Juin 14, 2011 - 16:44
    DIY Laser: instructions mac

    Inkscape

    cp laserengraver/* /Applications/Inkscape.app/Contents/Resources/extensions/
    

    Génerer un fichier g-code

    • Lancer Inkscape (ça peut prendre plusieurs minute au premier chargement, mais après ça se lance très vite
    • Placer du contenu sur la feuille, du texte par exemple
    • Selectionner le contenu, puis Menu "Path > Object to Path"- Aller dans "Extensions > Laserengraver > Laser..."
    • Dans l'onglet "Preferences", vérifier le répertoire de sauvegarde- Dans l'onglet "Laser", nommer le fichier g-code, et "Apply"

    Envoyer le fichier g-code au laser

    Il faut faire attention a l'ordre de branchement de l'alim et de l'usb

    - Brancher le laser à l'alim ATX
    - Brancher l'arduino au mac

    grbl est installé sur l'arduino, c'est un firmware qui contient un interface serie pour interpréter le g-code et commander les moteur. Le code contient aussi un script ruby pour envoyer le code par l'interface série du mac.

    - cloner le repo grbl sur votre ordi:

    git clone https://github.com/simen/grbl.git
    

    - aller dans le repertoire script de grbl

    cd grbl/script
    

    - installer le gem serialport pour ruby (a ne faire qu'une fois):

    gem install serialport
    

    ou

    sudo gem install serialport
    

    - modifier le script stream.rb avec le bon port série connecté a l'arduino:

    SerialPort.open('/dev/tty.usbserial-A7006Qs0', 9600) do |sp|
    

    - lancer le script avec le fichier g-code généré plus tôt:

    ruby stream.rb /output_0001.nc
    

    Le laser commencera alors a graver

  • Jeudi, Juin 9, 2011 - 00:00
    Formation Rivendell sur le plateau du Larzac

    Rivendell en action sur l'ordinateur d'un stagiaire

    Du 13 au 15 mai, nous sommes retournés sur le plateau du Larzac afin de dispenser la formation “Gestion d’antenne avec Rivendell”. Quatre radios (Radio Larzac, Radio Saint Affrique, Divergence FM et Radio Grésivaudan) avaient dépêché des stagiaires salariés pour suivre cette formation. L’ AFDAS a pris en charge les frais de formation de ces salariés. Ce fut aussi l’occasion pour des bénévoles de ces radios de découvrir ou d’approfondir leurs connaissances du logiciel Libre de gestion d’antenne le plus abouti à ce jour.

    Théorie et pratique

    Le prof en pleine explication et une audiance attentive À la différence de notre première intervention à Radio Larzac, la formation faisait une place conséquente à la pratique, afin que les stagiaires acquièrent une aisance à la manipulation quotidienne du logiciel.

    La première étape a consisté à aider les stagiaires à installer Rivendell sur leur ordinateur (principalement des ordinateurs portables). Ensuite, ils ont pu découvrir les différentes facettes du logiciel, en partant de la fenêtre principale du direct RdAirPlay, puis en élargissant sur les fonctionnalités associées : gestion de la collection musicale avec RdLibrary, gestion des conducteurs avec RdLogEdit et RdLogManager, et enfin les fonctions avancées de gestion d’événement en tâche de fond (RdCatch) et d’administration (RdAdmin)

    Convivialité de rigueur

    Nous gardions un souvenir agréable de notre dernier passage dans le Larzac, celui-ci est d’autant plus renforcé aujourd’hui. Les pauses et les fameux déjeuners pris tous ensemble, l’hébergement a proximité, la chaleur humaine de nos hôtes, tout ceci a participé à ce que cette formation soit une expérience que nous souhaiterions renouveler très vite.

    Larzac, terre et terroir exceptionnels

    Après l'effort, la pause s'impose Notre venue fut pour nous l’occasion de visiter des incontournables : ferme de tonte des moutons (bon, trop tard, mais on a quand même vu le troupeau tout nu), émetteurs de Radio Larzac et Radio Saint Affrique, mais aussi la Brasserie du Larzac qui nous a fourni de quoi nous désaltérer tout le week end, avec modération… Nous voudrions remercier particulièrement Catherine et Thierry pour nous avoir accueillis et hébergés, Radio Larzac pour avoir ouvert les portes de ses locaux pour y tenir cette formation, ainsi que toutes les radios participantes, en espérant qu’elle feront des émules au sein de leurs contacts régionaux respectifs.

    Coucher de soleil sur la ville de Millau

  • Lundi, Juin 6, 2011 - 17:18
    Open Hardware Summit 2011 - Call for Submissions

    * * * Please Redistribute * * *

    The Open Hardware Summit (OHS) invites submissions for the second annual summit, to be held on September 15, 2011 in New York City. The Open Hardware Summit is a venue to present, discuss, and learn about open hardware of all kinds. The summit examines open hardware and its relation to other issues, such as software, design, business, and law. We are seeking submissions for talks, breakout sessions, and demos from individuals and groups working with open hardware and related areas. Submissions are due by June 24, 2011. Notification of accepted proposals will happen by August 1st.

    Since the first Open Hardware Summit in 2010, we have seen the open hardware movement continue to flourish. The Open-Source Hardware Definition was announced, the OSHW logo was selected by a popular vote, an open source oil spill cleaning robot got more than $33,000 in crowd funding, Google adopted the open hardware movement’s biggest success story, Arduino, as its platform and our very own keynote speaker, Limor Fried, was featured on the front page of Wired Magazine – to name a few. Needless to say, open hardware is getting BIG.

    Submission topics

    Topics of interest for the summit include, but are not limited to:

    • Lessons learned from past projects
    • Legal and intellectual property implications of open-source hardware
    • Means of supporting collaboration and community interaction
    • Manufacturing
    • Distributed development and its relationship to physical goods
    • Digital fabrication (e.g. laser cutters and 3D printers)
    • Software design tools (CAD / CAM)
    • DIY technology
    • Ways to share information about hardware that’s not captured in source files
    • Business models
    • Manufacturing on demand
    • Competition and collaboration
    • Sustainability of open hardware products (e.g. how to unmake things)
    • Industrial design
    • “open-washing” (green washing for open source)
    • Open-hardware in the enterprise
    • Specific product domains: e.g. science, agriculture, communications, medicine

    And any other topic you think relates to openness and hardware. We want to hear all about it!

    Types of submissions

    You may submit proposals for one or more of the following formats:

    Talk

    • Expected duration for talks is between 5 and 20 minutes, depending on the number and quality of submissions.
    • We expect all talks to be plenary (i.e. presented to the entire summit audience).
    • Talk submissions primarily containing marketing for a product will not be accepted. However, talks that share knowledge and insight derived from work on commercial products are welcome.

    Breakout session

    • Depending on submissions, there may be an opportunity to organize breakout sessions with smaller groups (5-40) to discuss a particular topic
    • We expect breakout sessions to occur during a single time-slot of approximately 1 to 2 hours.
    • Breakout session submissions should include an overview of the content and plan for the session.
    • You are encouraged to co-author breakout session submissions with other interested parties but sessions will be open to general summit attendees.

    Project Demo

    • This is a casual show and tell session that will take place during the end-of-day drinks.
    • You are encouraged to include pictures as part of your demo submissions.
    • Please include all demo requirements: amount and type of space (e.g. “one 3×3 foot table and one chair” or “a 5 × 5 section of wall with at least 10 feet in front of it”), power requirements (note: we cannot provide any power adaptors). Please keep in mind this is an informal project demo, and complex requirements/constraints (internet, light/sound conditions etc) will be difficult to accommodate.
    • It will be your responsibility to carry/assemble/set up/disassemble your demo. We cannot provide any support for the receiving, storing, or shipping of demos.
    • Note: If submitting a project demo, Your project MUST be working by the time of the summit.

    Submission format

    • Submissions should be formatted as plain text of no more than 1,000 words in length and include ALLof the following:
    • The type of submission (talk, breakout session, or demo)
    • A title
    • A bio of the speaker(s) (That’s you!)
    • What you intend to talk about, the topic for your breakout session, or a description of your demo
    • An explanation the importance of your submission to the open-hardware community
    • A maximum of TWO photos that help explain your topic of submission (optional)

    Submissions should be emailed to proposals [AT] openhardwaresummit.org with the subject line “Open Hardware Summit submission” followed by the type of submission in parentheses (e.g. “Open Hardware Summit submission (breakout session)”). Deadline is JUNE 24th, 2011 BY 11:59pm (EST). Accepted submissions WILL BE PUBLISHED on the OHS website.

    For more information

    For more details about the Open Hardware Summit, see the website at openhardwaresummit.org Please direct questions about submissions to the Review Chair, David Mellis, at

    mellis [AT] media.mit.edu.

    Please direct other questions about the summit to General Chairs Alicia Gibb and Ayah Bdeir at

    info [AT] openhardwaresummit.org

    Thank you and we hope to see you in September!

  • Dimanche, Juin 5, 2011 - 13:50
    Laser Cutter DIY

    Cimg0005

    Pendant 2 jours, nous avons assemblé les pièces que Lionel avait apporté, et les parties de scanners qui se trouvaient dans le container, afin de monter un laser cutter DIY basé sur le design de Groover: Pocket Laser Engraver

    Matériel nécessaire

    Pour ce projet, nous avons:

    • 1 Arduino Duemilanove
    • 2 structure de scanner récupérée au fil des mois
    • 2 controlleurs moteur EasyDriver, disponibles chez Sparkfun
    • 1 Power ScrewShield Snootlab (ou autre proto-board pour le cablage)
    • 1 diode laser IR récupérée dans un graveur DVD
    • 1 laser de chez DealExtreme, dans lequel mettre la diode laser IR, qui contient une lentille et le driver de la diode (courant constant)

    Construction du plotter

    Cimg0009

    Le plotter est composé de 2 structure de scanner sur lesquelles on a laissé les moteurs (ainsi tout est déjà aligné et bien stable).

    L'axe X est le scanner du bas, nous avons choisi le scanner le plus stable pour cet axe (un gros scanner Agfa) et rajouté des pieds afin de niveler la structure horizontalement.

    Pour l'axe Y, nous avons retiré la plaque qui supportait les axes du moteurs afin de raccourcir la distance entre ces axes. Une plaque de plexiglass supporte l'axe du moteur sur la platine de l'axe X, et des pas de vis se situe au bon endroit pour faire reposer le rail sur lequel repose le support de l'axe Y.

    Arduino

    Cimg0006

    La configuration de l'arduino a été très simple avec les détails de Groover sur son project Instructable.

    Comme toutes les instructions été déjà écrites, nous sommes resté sous Windows. Il est possible de faire ces étapes sur d'autres OS, je vous invites à décrire comment vous l'avez fait chez vous.

    1. Télécharger le firmware compilé de Grbl par Groover (ce firmware contient une correction pour l'activation du laser)
    2. Télécharger XLoader pour uploader le firmware sur l'arduino (compatible duemilanove, voir les instruction de Groover pour le Uno)
    3. Charger le firmware sur l'Arduino

    Configuration des moteurs

    Cimg0007

    Maintenant que le firmware est chargé dans l'arduino, et que vous avez bien connecté les moteurs aux controlleurs, vous pouvez modifier les paramètres des moteurs en utilisant une console série.

    Une fois connecté à l'arduino, vous pouvez:

    • écrire '$' pour avoir la liste des paramètres avec leur valeur courante
    • modifier un paramètre en écrivant '$0=123' pour régler le paramètre 0 à la valeur 123.

    Par rapport à la configuration de Groover, nous avons juste modifier les paramètre de 'steps/mm' (valeur $0 et $1). Nous sommes d'abord parti sur un réglage mathématique, mais sans les spécifications des moteurs, nous nous sommes vite tourner vers un domaine plus empirique.

    Le but de ce réglage étant d'avoir une concordance entre les commandes g-code et la distance parcouru par les moteurs, nous avons essayé de régler ces paramètres en partant d'une distance de 50mm.

    Pour configurer l'axe X:

    1. Se connecter à l'arduino par le port série
    2. Placer le plotter en un point 0
    3. Initier le plotter avec cette commande: G91 G28 X0 Y0
    4. Bouger l'axe X de 50mm: X50 Y0
    5. Faire une marque sur l'axe X
    6. Revenir au point 0: X0 Y0
    7. Si la distance est supérieure à 50mm, modifier la valeur de $0 par une valeur plus petite
    8. Si la distance est inférieure à 50mm, modifier la valeur de $0 par une valeur plus grande

    Il faut ensuite faire la même chose pour l'axe Y

    Configuration du laser

    Cimg0008

    Comme pour les moteurs, nous avons calibré le laser de manière empirique, c'est à dire que nous l'avons bien calé dans son boitier à lentille, puis à la main nous avons estimé la distance à partir de laquelle la table se mettait à bruler.

    (à compléter avec plus de détails)

    Inkscape et G-Code Sender

    Cimg0010

    La configuration de Groover fonctionne très bien, par contre il faut faire attention de bien partir sur un nouveau document dans Inkscape afin de ne pas avoir de probème avec des tracés résiduels.

    La prochaine étape serait d'utiliser plusieurs couches dans Inkscape afin d'avoir une couche de découpe et une couche de texture: quand les moteurs se déplacent, le laser laisse juste une trace sur le vinyl, cet effet pourrait servir pour donner un effet de texture sur les morceaux de vinyl découpés.

    Pour les premiers test, nous n'avons réussi qu'à découper du vinyl noir, avec une vitesse de 30 dans le gcode sender.

    Test du matériel à graver

    Il n'est pas possible de graver tout le matériel disponible.

    Polymer Identification by Burnination from Zach 'Iowa' Hoeken on Vimeo.

    Tous les plastiques ne sont pas chlorés mais il faut bannir tous ceux qui le sont de la laser. C'est vraiment très dangereux et le dégager à l’extérieur n'est pas une solution.

    Voici une liste de ce qu'on peut usiner http://www.fablab.is/w/index.php/Epilog_Laser

    Une autre liste avec ce que l'on peut et ne peut pas usiner. http://www.pololu.com/docs/0J24/3

    Il aussi faut toujours avoir un oeil sur le laser (et non sous le laser :) ) pour surveiller si cela ne prend pas feu !

    Il faut aussi faire attention aux surfaces réfléchissantes comme vous devez vous en douter...

Pages